Motorama

TALITRES
Les cinq musiciens de MOTORAMA, nos nouveaux héros russes, sont originaires de Rostov-On-Don, ville de plus d’un million d’habitants, porte du Caucase, située environ à 1 000 km au sud de Moscou. C’est désormais aussi en ces lieux que l’on dénichera un nouvel exotisme et que l’on contentera notre besoin de sonorités émergentes et fraîches. Depuis la sortie de « Calendar » chez Talitres à l’automne 2012, le groupe a acquis une véritable renommée internationale, profitant notamment de ses nombreuses tournées en Europe ou en Amérique du Sud.
Actualités
  • bonjour Sed porttitor lectus nibh. Curabitur non nulla sit...
  • Dialogues Vous les connaissez déjà avec leurs albums Calenda...
Motorama
Poverty-Motorama

Poverty

26/01/2015 Pop, Cold Wave

Avant leur second album " Calendar " (2012), Motorama était un secret délicieusement gardé. La formation délivrait depuis la ville portuaire de Rostov-sur-le-don, sud de la Russie, une cold-wave glaciale et hypnotique. Glaciale mais non figée, hypnotique mais diablement en éveil. Les joyaux de leur nouvel opus "Poverty" prendront tous leurs éclats au beau milieu de l’hiver (26/01/15), et pour couronner cette nouvelle sortie quelques divines dates en début d’anné.

1 Corona 3:25
2 Disperded Energy 2:44
3 Red Drop 3:31
4 Heavy Wave 3:29
5 Impractical Advice 4:10
6 Lottery 3:43
7 Old 2:57
8 Similar Way 2:52
9 Write to Me 3:44
Dialogues-Motorama

Dialogues

21/10/2016 Indie Pop, Cold Wave, Post-Punk

« Stakhanovistes de la cold wave », « infatigables », « bourreaux de travail », et que sais-je encore …? Depuis 2012 et la parution de leur second album “Calendar”, acclamé par les médias et le public tant en France qu’à l’export, les musiciens russes de Motorama ne s’arrêtent guère (“Poverty”, leur dernier opus, date de janvier 2015). Grand bien leur fasse ! Enchaîner les tournées (le vaste territoire russe, à maintes reprises l’Europe Continentale, diverses explorations sud-américaines), poster vidéos et albums photos, ravir et multiplier les fans, revenir à la faveur de nouveaux enregistrements. Eloignés des commandements pompeux du marketing musical, et avant tout chose, une générosité sereine et dévorante. Depuis le début de sa discographie en 2008 (avec l'EP “Horse” autoproduit), Motorama suit un chemin homogène et harmonieux. Une identité forgée au sein de la ville portuaire de Rostov-sur-le-Don et qui, au fil des déplacements, des voyages, des paysages et des rencontres, s’ouvre sur le monde. « J’essaie d’enregistrer le tout dans un seul élan pour conserver l’ossature dans sa fragilité. (…) A mon sens, parfois, voire souvent, les maquettes sont meilleures que les versions définitives », confiait Vladislav Parshin au magazine Magic en février 2015. “Dialogues”, leur quatrième album, ne déroge pas la règle. Adeptes du Do It Yourself, les mélodies, les harmonies, les textes prennent forme au fil des jours pour être finalement enregistrés en quelques courtes semaines sur un enregistreur Tascam Portastudio. Une pop à la tonalité merveilleusement mélancolique et addictive, un lyrisme ébouriffant, des claviers enivrants, une basse sourde et dansante: les compositions explorent les grands espaces et nous emmènent avec elles. En tournée française fin octobre – début novembre. MOTORAMA – ‘Dialogues’ : 1. Hard Times – 2. Tell Me – 3. Sign – 4. Loneliness – 5. Above The Clouds – 6. I See You – 7. Deep – 8. Someone Is Missed – 9. Reflection – 10. By Your Side 

1 Hard Times 2:43
2 Tell Me 2:41
3 Sign 2:25
4 Loneliness 2:52
5 Above the Clouds 2:40
6 I See You 3:26
7 Deep 3:30
8 Someone Is Missed 3:18
9 Reflection 3:53
10 By Your Side 3:43
Calendar-Motorama

Calendar

05/11/2012 Rock, Cold Wave

" Calendar ", second long format de Motorama, fut le premier à bénéficier d’une distribution commerciale. Très largement reconnus chez eux, faisant preuve d’une soif d’autonomie à toute épreuve, les musiciens éditaient auparavant eux même leurs CD’s, réalisaient leurs vidéos clips, photos de presse, organisaient en interne leurs concerts dont une tournée européenne en 2011 et quelques festivals d’importance (Afisha Picnic, Exit). Soit dix compositions pop aux cicatrices saillantes, dix perles addictives où l’on retrouve cette spontanéité, cette douceur et cette fragilité à la tension sous-jacente qui habitent leurs titres. Si l’on pense bien sûr aux fantômes de Joy Division, à The National, Interpol voire la pop rêveuse de Belle & Sebastian, leur musique demeure délicieusement moderne et insaisissable.

1 Image 2:49
2 White Light 3:25
3 To The South 2:42
4 Rose In The Vase 4:40
5 In Your Arms 3:19
6 Young River 2:30
7 Sometimes 3:26
8 Two Stones 5:11
9 Scars 3:07
10 During The Years 5:00